mardi 6 octobre 2009

Les limites du PIB comme indicateur de richesses


Le PIB ne mesure pas toutes les richesses créées; en particulier :



  • « L’économie souterraine », encore appelée "économie non-officielle", se déroule en l’absence de toute légalité et recouvre des activités variées qu’elles soient illégales ou tout à fait légales mais ne faisant l’objet d’aucune déclaration (fiscale, sociale). par exemple, le « travail au noir » qui consiste le plus souvent en activités légales mais non déclarées est cependant estimé par les comptables nationaux (6,5% du PIB).

  • Les activités domestiques, celles que se rendent les ménages pour leur propre compte en dehors de tout échange marchand. Ces activités sont essentielles dans les PED.

  • Les externalités négatives, notamment les effets négatifs sur la santé, l’environnement ne sont pas prises en compte. Par contre, les activités destinées à en réparer les conséquences sont comptabilisées positivement.

Le PIB est un indicateur utile à la conduite de la politique économique surtout conjoncturelle. C’est donc davantage sa variation que son niveau qui intéresse l’économiste.


Notons par ailleurs que le PIB n'a pas pour vocation de mesurer le bien être d'une population.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire